Accueil

L’hiver nous gâte en matière de beaux froids : quelques jours avec des températures inférieures à 0 et des lumières splendides ! Du gris aussi… Pourtant des enseignantes tenaces continuent à faire classe dehors ! Oui Faire classe dehors par -2° c’est possible comme en atteste l’expérience d’une grande section ! D’autres témoignages à lire également : une série de 5 épisodes Un trimestre au jardin qui décrit la progression du stimulant travail réalisé en classe dehors dans un jardin partagé par des enseignantes de CP ou une autre expérience de classe dehors avec une grande section : Oh ! L’escargot ! Preuve, si besoin en est, qu’il est possible de sortir par tous les temps, voire d’apprendre à danser sous la pluie ! Et aussi de découvrir son quartier à travers des sorties thématiques et associer géographie, EPS, orientation et arts plastiques dans la marche et la cartographie sensible. Ou encore faire classe dehors dans différents lieux… Et si le temps ne permet vraiment pas de sortir, c’est le moment de s’initier à la biodiversité dans l’école, de favoriser l’écoute musicale et découvrir, bien au chaud dans la classe les insectes dans la musique et retrouver l’hiver dans les arts. L’hiver se prête en effet au repli, aux rangements, mais aussi à la recherche des lieux à explorer aux beaux jours.

Affaire de lieux

Dire qu’en ville il est souvent difficile pour un.e enseignant.e d’emmener régulièrement les élèves en forêt relève de l’euphémisme. On peut bien sûr profiter au maximum de la cour de récréation pour faire classe dehors, mais aussi sortir une fois par semaine, dans l’idéal dans un lieu proche de l’école, avec un objectif « nature » ou pas. A moins d’avoir la chance de bénéficier d’un lieu adéquat à proximité de l’école, les enseignant.e.s devront chercher un ou des espaces, peut-être plus éloignés de l’école. Ils pourront aussi sortir en alternance dans différents endroits. A lire ici.

Classe dehors au Ver Têtu avec des CP: la série !

Le jardin Au Ver Têtu a fait l’objet d’un article il y a plus d’un an. Depuis il est très fréquenté par des enseignantes qui viennent avec leurs élèves y faire classe dehors. Cette série d’articles suit 2 classes de CP tout au long du 1er trimestre. Le 1er contact dans  Classe dehors au jardin du Ver Têtu, puis de nouveaux articles: Abécéd’air nature, Travail sur plan et Usage du plan, décrivent le travail mené en classe dehors (et dedans!) à travers les activités proposées aux élèves et les apprentissages qu’elles soutiennent. Le dernier article, Un trimestre au jardin en fait la synthèse.

Faire classe dehors par -2° 

En cette dernière séance de l’année, il fait un temps ensoleillé, froid et sec, la lumière est magnifique. On court partout histoire de fêter les retrouvailles avec les lieux. La joie du dehors est intacte ! Chercher les lettres cachées dans le jardin, décoder le message, courir et jouer après avoir dégusté un chocolat chaud… Non ! Les enfants ne se plaignent pas du froid ! A voir ici

Apprendre à danser sous la pluie

Si en ville la pluie est souvent synonyme de grisaille et d’humidité pénible, repenser à l’été et à sa cruelle absence dans certaines régions aide à la considérer autrement. Mais que faire sous la pluie?

Une foule d’actions sont possibles, qui débouchent sur des apprentissages. Une ébauche d’abécédaire de ce qu’on peut faire par temps pluvieux à retrouver ici.

Les insectes dans la musique

Les sons produits par les insectes ont inspiré de très nombreux.ses musicien.ne.s dont les créations dévoilent une expression particulière de la façon dont est représenté l’insecte choisi.

Cet article a pour objectif un travail sur le thème des insectes par l’écoute musicale de l’illustration sonore d’un insecte ou de plusieurs, amorce aussi d’un travail en réseau par la présentation de plusieurs œuvres du même auteur, de 2 interprétations d’une même œuvre, ou différentes illustrations sonores d’un même insecte… et toute autre exploitation possible des documents sonores présentés ici.

Oh ! L’escargot ! En classe dehors avec une grande section.

Une classe de grande section d’une école en ZEP de l’est parisien se rend chaque mardi dans le jardin qui jouxte l’école. C’est l’occasion d’une dépense physique et d’apprentissages solidement étayés par l’enseignante qui ne perd jamais de vue ses objectifs tout en gardant une belle place aux imprévus. Appropriation du lieu, prise en compte des besoins physiologiques, faire des sciences des maths, lire, écrire, dessiner … Une matinée dehors active et joyeuse ! A lire ici.

Marche et cartographie sensibles

La marche sensible est ici présentée comme une activité à réaliser dans le cadre de la classe dehors, d’abord pour elle-même, mais aussi dans le but d’amener les élèves à s’appuyer sur leurs sens pour décrypter l’espace environnant. Prolongement logique de cette activité, la cartographie sensible est une façon d’en garder trace. A voir ici.

Autour de l’Automne de Vivaldi

L’Automne, un des quatre concertos pour violon composés par Antonio Vivaldi (1678-1741), réunis sous le titre « Les quatre saisons » est un incontournable de la musique classique. L’œuvre est étudiée en classe de la maternelle au collège. Quelques belles pistes pédagogiques ici.

Classe dehors au jardin du Ver Têtu (1)

Deux enseignantes en classes de CP dédoublés d’une école en REP du 19ème arrondissement ont décidé de se lancer cette année dans la classe dehors. Première sortie au jardin du Ver Têtu, jardin partagé, solidaire et pédagogique proche de l’école. En ce tout début d’année, c’est donc la 1ère sortie des élèves. A suivre ici.

Faire des mathématiques dehors

Photo: Bouge tes formes, sur le site canadien Enseigner dehors

Le dehors, à commencer par la cour de récréation, offre de riches opportunités d’enseignement des différentes disciplines qui ne nécessitent que peu de matériel. Pour commencer une série d’articles sur les possibilités d’enseignement des différentes disciplines dehors, vous trouverez ici quelques ressources en mathématiques.

Les p’tites bêtes : les insectes

Au jardin, au parc, au square, dans la cour de récréation, dans la forêt, dans une friche mais aussi dans la rue, les insectes sont nombreux, qui, de la fascination à la répulsion, ne laissent pas indifférent. Pour les élèves et souvent pour leurs enseignant.e.s, dans le sol, dans les végétaux ou dans les airs, c’est un monde à découvrir. A voir ici

Jardiner dans la cour d’école

Depuis le jardin d’Eden, les humains ont tenté de recréer ce paradis mythique. Alors pourquoi ne pas aménager un petit coin de paradis à l’école ? Ce projet pédagogique offre de superbes avantages dont le moindre n’est pas d’être obligé de prendre son temps, pour observer, pour prendre soin. C’est une école de patience et d’attention mais pas seulement… A suivre ici

Enseigner dedans et dehors : sorties thématiques dans le quartier

Explorer les pistes de travail sur le quartier qu’offrent les transports, le marché , la présence du végétal ou l’orientation, pour appréhender topologie et organisation du quartier, 1er pas vers le monde, donne aussi l’occasion d’enseigner en ville, sur la ville. A lire ici.

Et la rue elle est à qui ?

Sortir avec une classe en ville c’est circuler dans l’espace urbain qui présente des inconvénients, voire des dangers et a ses règles dont il faut tenir compte. Se déplacer dans la rue, se l’approprier, représente donc un réel apprentissage qui n’est pas toujours explicité et qui mérite qu’on lui consacre quelques séances. Lire l’article.

Les oiseaux…

Au firmament
Montent à nouveau
Des gerbes d’oiseaux.

Aratika Moritake (1452-1549)

Leur variété n’a cesser d’inspirer l’humain, souvent inspiré par leur chant, qui voit en eux depuis toujours un symbole de liberté, même s’ils peuvent aussi incarner une idée de fragilité ou de puissance. Retrouver ici les oiseaux dans la peinture, la musique, la poésie et le cinéma…

Planter une haie dans la cour de récréation

La haie est un écosystème à part entière. Elle structure le paysage, ralentit le vent, protège des intempéries, produit du bois, des fruits, régule le cycle de l’eau, filtre la pollution de l’air… Mais elle a aussi une autre fonction qui lui donne une raison d’être supplémentaire en ville : elle fait rêver quiconque se plonge en elle et ça, les enfants savent le faire ! Alors pour cacher ou remplacer un mur moche, une grille rébarbative ou protéger le potager de l’école, plantons une haie ! Voir ici.

Au fil de l’eau

L’eau, un des biens les plus précieux de notre planète.

Pluie, flaques, mares, bassin, jets d’eau, canal, piscine, fleuve ou rivière, égouts… L’eau est omniprésente en ville et représente un riche sujet d’étude dans le cadre de la classe dehors. Un travail autour de cette thématique permet d’aborder tous les domaines d’apprentissage et de sensibiliser les enfants à sa richesse et à l’importance de la préserver. A retrouver ici.

L’eau est également à retrouver en musique et en peinture sur la page Art(s) de ce blog.

Balades botaniques et usage des plantes

Entretien avec Véronique Desanlis, ethnobotaniste, membre de l’association Communerbe

Le manque de connaissances dans le domaine de la botanique est souvent évoqué par les enseignant.e.s comme un frein pour emmener leur classe dehors.

L’association Communerbe peut les accompagner lors de sorties botaniques à Paris et en région parisienne. Elle propose aussi des ateliers de fabrication de soins et de produits du quotidien et des formations « Botanique et usages des plantes ». Lire la suite et écouter l’entretien

L’oiseau qui vole n’a pas de maître.

Pigeons, corneilles, mésanges, pinsons, moineaux, merles, mouettes et bien d’autres oiseaux nichent en ville. Ils ne sont pas toujours bien vus ni bien accueillis. Mieux les connaître permet de comprendre comment ils sont arrivés près de chez nous et nous motiver pour protéger le moineau en voie de disparition. Reconnaître non seulement leur chant mais aussi les services rendus en termes de gestion des déchets nous rendra peut-être le pigeon mutilé ou la corneille criarde bien plus sympathique ! A lire et à écouter ici

Architecture : rêve ou cauchemar ?

Sur la nouvelle page du blog Autres champs : des projets et des réalisations architecturales étonnants, inspirants ou déroutants, qui donnent à penser sur le rapport ville-nature… A lire ici

Sortir par tous les temps

Ce n’est pas toujours facile, ni même tentant, de sortir avec une classe quand il pleut, neige, gèle ou vente. Mais, même si les jours sont plus courts, et surtout parce qu’ils le sont, il est conseillé de sortir tant qu’il fait jour. Ça permet de faire le plein de lumière, bonne pour le moral. Les expériences sensorielles et pédagogiques qu’apportent les temps d’hiver sont à la fois riches et variées mais uniques aussi. A lire ici

Jeux de bâtons

Le bâton, est classé par les enfants au 1er rang des meilleurs jouets du monde. Découvrir des jeux traditionnels ou non qui sollicitent des compétences motrices, mathématiques, artistiques… Lire la suite

Parcours 5 étoiles au parc

Dans un parc proche de l’école, faire un parcours d’orientation. Plus précisément un parcours photo en étoile, y associer le tir à l’arc, la reconnaissance des arbres. C’est ce que propose un PVP EPS à ses élèves à l’aide d’un matériel qu’il a conçu spécialement pour l’activité. Les élèves d’une classe de CE1-CE2 font un parcours photo en étoile. Ceux de CM2 seront, eux, équipés d’une carte et d’une clé de détermination des arbres qu’ils connaissent, l’ayant déjà utilisée en CE2.

Ils et elles s’organiseront par 2 ou 3 pour localiser sur la carte les éléments figurant sur une photo, chercher une balise numérotée et identifier grâce à ses feuilles, qu’ils devront dessiner, l’arbre le plus gros situé près de la balise. En savoir plus...

Street Art

Grâce aux artistes de street art, les murs de la ville ouvrent à l’enfance et au rêve, à l’irruption dans nos rues de tendres fauves et d’étranges oiseaux, d’insectes et de fleurs… et nous disent bien des choses sur notre condition humaine. Un panel d’illustrations du vivant, des pistes pédagogiques sous forme de parcours ou de randonnées urbaines et du land art végétal sont à retrouver ici.

Planter une forêt urbaine

Voilà qui peut constituer un joli projet pédagogique ! Pas des plus simples ni des plus légers à mettre en œuvre mais pas complètement impossible non plus. Il est certain qu’il faudra prendre le temps, trouver les fonds, des partenaires et … un terrain. Envisager la méthode Miyawaki pour retrouver le goût des arbres et de la forêt… Planter ou semer des arbres pour constituer un écosystème… A lire ici

Sortir avec les élèves dans et hors Paris

Si l’importance de faire classe dehors régulièrement dans le même espace pour que les élèves puissent se l’approprier est largement reconnue, les « coins de nature » adaptés peuvent être rares en ville. Il faudra alors varier les espaces, voire passer le périh’ pour se rendre dans des lieux plus lointains. Et cela pourquoi pas plusieurs fois dans l’année… Lire la suite

Se lancer

Autorisations, sécurité, trouver un lieu, quelles activités mettre en place ? Autant de questions qui se posent à l’enseignant.e qui veut enseigner dehors. Deux sites (au moins) proposent des réponses très concrètes à ces questions:

Et sur ce site, sur la page Ressources : Auto (ou pas) formation, une sélection de ressources et de formations à destination des enseignant.e.s.

Au Ver têtu

Ver Têtu est le nom d’un jardin partagé, solidaire et pédagogique du 19ème arrondissement de Paris. Il est animé par la Régie de quartier. Niché au cœur d’une cité, il accueille ce jour-là 2 classes de CE2-CM2 d’une école proche. Les animateur.trice de jardin vont proposer aux élèves des ateliers qui complèteront ceux que les enseignant.e.s prennent en charge. Il tombe une petite pluie lancinante ce qui ne semble gêner personne, les élèves sont plutôt bien équipés. Lire la suite…

Dans la rue : espace social

Lors de la classe dehors, l’école, espace social, se « délocalise » dans un autre espace social, à commencer par celui que représente la rue. Elle agit comme un révélateur sur elle-même car il s’agit de montrer ce qui s’y passe, ce qui est ordinairement cantonné entre les murs. Être confronté au regard, voire au jugement des passants et autres usagers de la rue. Révélateur sur son environnement aussi , car sortir avec une classe en ville c’est aussi intervenir dans l’espace public… Lire la suite

Enseigner dehors en ville comme à la campagne ?

Entretien avec Laura Nicolas, enseignante chercheuse en Sciences de l’Éducation, créatrice du site Ma Petite Forêt, durant lequel sont évoquées les questions de la présence de la nature en ville, des spécificités de l’enseignement dehors en ville par rapport à celui du monde rural et des activités qui peuvent être abordées lors de la classe dehors en milieu urbain. Voir l’article

Entretien avec Laura Nicolas, 4 mai 2021, Chaîne podcast Ma petite forêt

Classe dehors au parc – Faire un piège à coco

Une enseignante de moyenne section emmène ses élèves une matinée par semaine au parc des Buttes Chaumont. Un beau moment de classe dehors qui commence… dedans … par un regroupement dans le préau. Après la phase équipement, passage aux toilettes, on se met en rang et hop ! Départ dans l’enthousiasme pour le parc tout proche. (Lire plus…)

Besoin de nature

Les premiers beaux jours aiguisent notre besoin de nature, notre désir de dehors, renforcés par la situation sanitaire. L’insatisfaction de ce besoin peut avoir des conséquences importantes. On parle de syndrome du manque de nature. Lorsque l’occasion s’en présente, pour les enfants des villes (et pas seulement eux), la terre, la boue, les plantes, les cailloux redeviennent objets «naturels», de ceux qu’on ne possède pas mais avec qui on entretient une relation concrète. En savoir plus

Balade mathématique dans le quartier

4 groupes d’élèves de CE1, accompagnés par des parents d’élèves et l’enseignante doivent explorer les alentours de l’école dans le but de répondre à la consigne :  Repérer et reproduire sur son carnet tout ce qui fait penser à des mathématiques.

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre d’une certaine légèreté le mot balade, la sortie ne s’est pas effectuée le nez au vent. Elle prend place dans un cycle de travail étayé, dont l’objectif en est bien l’acquisition d’un vocabulaire mathématique (et géométrique) et des notions correspondantes. A lire ici.

Classe dehors : 2 temps et 3 mouvements

S’il n’y a pas de définition stricte de la « Classe dehors » on entend généralement par ces mots emmener les élèves dans un « coin de nature » de façon régulière et pour une durée assez longue (au moins ½ journée). Mais les coins de nature ne courent pas les rues en milieu urbain.

De la forêt à la ville, quel que soit le lieu où se déroule la classe dehors, on peut en retenir 4 composantes : la temporalité (régularité et durée), la (re)connexion à la nature, le jeu libre et l’activité physique. Soit 2 temps et 3 mouvements à suivre ici

Témoignage: Première expérience de la «classe dehors»

« Nous sortions du premier confinement (…) et pour mes CE1 d’alors (une classe REP dédoublée à Paris), je me disais qu’avec la « classe dehors » je leur offrirai un espace de liberté.

L’expérience d’un enseignant qui a emmené presque quotidiennement sa classe dans un square proche de l’école. Il la raconte ici: (1) Pourquoi ? et là: (2) Comment ?

C’est peut-être un comble…

… lorsqu’on veut promouvoir la classe dehors, d’aborder les rives du dehors par un site internet alors qu’il s’agit de troquer les écrans contre la nature. De tenter de faire entrer du dehors dedans quand des contraintes sécuritaires nous imposent un enfermement en contradiction avec la situation sanitaire qui voudrait que les enfants passent plus de temps dehors. (Lire la suite…)

Les pages du site

Art(s)

Parcourir les rues à la recherche d’œuvres de street art, étudier le fil de l’eau… L’eau, comme les oiseaux et les jardins, à retrouver en peinture, en poésie ou en musique ainsi que les saisons sur leur page dédiée. Écouter les insectes dans la musique et découvrir les petites leçons d’art de la nature, voyager dans Les grands espaces de Catherine Meurisse en écoutant de la musique en lien avec la nature ou l’environnement…

Espace(s)

Faire « Classe dehors » en milieu urbain se (re)découvre ou s’invente au gré des expériences menées par les enseignant.e.s : sortie de terrain pour des géographes en herbe, première expérience de classe dehors dans le square , ballade mathématique, classe dehors au parc avec une classe de maternelle, des CP… Il est aussi envisageable de faire classe dehors dans différents lieux. La cour, la rue, le quartier, les parcs et les jardins partagés offrent tant de perspectives pédagogiques ! Et pourquoi ne pas alterner les lieux? Témoignages d’expériences.

Par corps

Qu’est-ce qu’apprendre par corps, incorporer un apprentissage ? Les aptitudes physiques sont-elles indissociables des aptitudes intellectuelles ? Le corps 1er outil pédagogique ? Comment associer aux apprentissages le bonheur du mouvement et de la dépense d’énergie ? En dansant ? En sortant quel que soit le temps? Et avec quoi? Des bâtons?

Côté cour

La cour, le premier « dehors » de l’école. Des exemples inspirants comme celui des des étudiants de Rennes 2 qui jardinent sur le campus, des pistes d’aménagements, dont la liste n’est pas exhaustive, qui vont des précurseurs (l’ICEM) aux cours Oasis à Paris en passant par l’installation d’un lieu de nature dans une école maternelle près de Strasbourg ou les jardins pédagogiques dans les écoles. Quoi de mieux que l’exploration et l’aménagement de leur cour d’école pour éveiller la curiosité des enfants pour la nature et leur donner envie de la protéger?

Et pour passer à l’action : jardiner ou planter une haie dans la cour de récréation.

Autres champs

Sur cette page il ne s’agit pas forcément d’enseigner dehors en ville. Mais peut-être seulement d’enseigner, ou du dehors, ou de la ville. Ou deux des trois. Pas forcément dans cet ordre là. Ou d’autre chose qui fait écho… Comme une ballade sonore dans une réserve naturelle, une architecture délirante ou des jeunes déscolarisés ou au chômage formés aux métiers de la transition écologique….

Les autres champs sont nombreux. Et si vastes !

Ressources

Un film d’animation: URBAN OASIS

Des livres, des films, des sites, des formations, des ressources pédagogiques ou spécifiques à l’environnement… Et les focus présentés sur la page Ressources dans les rubriques Pédagogie  • Auto (ou pas) formation  • Livres & Films  • Sur le net  • Environnement et biodiversité et dans l’article Focus saisonniers.

Dans la presse et les médias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s